Paeron / Notre parrain

Jo Le Guen, parrain du salon Baleadenn 2019

Ce navigateur au grand cœur nous présentera son prochain défi Ocean-scanner. En conférence le dimanche, il nous fera voyager et réfléchir sur une embarcation à la dérive entre les îles Canaries et les Antilles.

Jo Le Guen, 71 ans, navigateur est originaire de l’île de Molène, fils, petit-fils, arrière-petit-fils de marins pêcheurs, il a participé à une dizaine de traversées de l’Atlantique à la voile dont deux en solitaire. Né le 29 mars 1947 à Brest, est un marin qui s’est illustré dans des traversées océaniques à la rame.

Il a participé à de nombreuses courses à la voile dont l’America’s Cup, et de nombreux « Skippages » et convoyages de voiliers.

Faits marquants :

  • 1989 : New-York – San Francisco à la voile sans escale par le Cap Horn.
  • 1995 : Traversée de l’Atlantique Nord en solitaire à la rame des Etats-Unis à Brest. 103 jours. Pour les Sauveteurs en mer.
  • 1996 : 90 conférences dans les prisons françaises.
  • 1997 : Participation à une course à la rame en double des Canaries aux Antilles avec un détenu en fin de peine pour parler de la réinsertion. Avons terminé 2nds en 49 jours sur 34 bateaux de 10 pays au départ.
  • 2000 : Tentative de traversée du Pacifique Sud à la rame en solitaire de Nouvelle-Zélande au Cap Horn pour sensibiliser à la pollution des océans. Une infection me contraint à l’abandon à mi-parcours après 2 mois de mer. Amputation des 10 orteils.
  • 2000 à 2004 : Travail sur l’indemnisation des victimes de marées noires au FIPOL à Londres. Le FIPOL est l’organisme international qui indemnise les victimes des marées noires. Je participais en tant qu’observateur mandaté par les Amis de la Terre International.
  • 2005 – 2009 : Plusieurs séjours au Burkina Faso pour travailler sur la production de biocarburant au niveau des villages.
  • 2006 : Participation à une course à la rame en solitaire du Sénégal en Guyane. Abandon suite à l’impossibilité de sortir de l’embouchure de l’Amazone.

« Pour ce qui est des randonnées, en dehors de ballades à la journée, mes problèmes aux pieds m’empêchent d’envisager des randonnées sur plusieurs jours.

Par contre je peux pédaler sans problème.

Avec ma compagne, nous avons fait quelques randonnées de plusieurs jours en emportant sur nos vélos notre matériel de camping.
De Lacanau à Sète par le canal du Midi,
Du Nord du Portugal, Vieno do Castelo à Peniche,
De St-Nazaire à Saumur,

Et cette année, Dunkerque – Ostende – Namur puis remontée des Pays-Bas le long de la frontière allemande jusqu’à Lauwersoog puis retour à Dunkerque le long des côtes de la Mer du Nord. 1 843 km. »